Biodiversité des variétés : conserver pour créer

Biodiversité cultivée

Conserver les variétés anciennes
Pour préserver les qualités d’origine d’une variété, il est indispensable tout d’abord de la répertorier, puis de décrire se caractéristiques de façon précise.
Conserver une variété demande des techniques particulières pour éviter la dérive génétique et la perte des caractères d’intérêt.
En France, les ressources génétiques végétales sont conservées par les sélectionneurs et dans 27 réseaux auxquels participent semenciers, instituts publics et associations.
Ces réseaux, organisés par groupe d’espèces (maïs, céréales à paille, fourragères et gazons, melon…), ont constitué des collections publiques qui contiennent les variétés représentatives du patrimoine français.

Créer de nouvelles variétés
Pour répondre aux besoins, en constante évolution, des agriculteurs, des transformateurs et des consommateurs, plus de 600 nouvelles variétés sont mises sur le marché, chaque année. Plus de 10 ans sont nécessaires pour créer une nouvelle variété.
Plus de 6 500 variétés sont inscrites sur les listes du catalogue français des espèces et variétés potagères et de grandes cultures (36 000 variétés inscrites au catalogue européen).
Depuis 2012, a été créé la liste des variétés potagères “sans valeur intrinsèque” contenant 186 variétés de 29 espèces. Cette liste garantit l’accès pour tous à une biodiversité cultivée très variée.