Le triticale, une céréale non négligeable

Triticale - © INRA-Flickr
Triticale – © INRA-Flickr

Le triticale occupe le 5e rang de la production céréalière française, derrière le blé tendre, l’orge, le maïs et presque à égalité avec le blé dur. Ainsi, on estime en 2016 la superficie de triticale en France à 342 000 hectares, sur les 9,7 millions d’hectares consacrés aux céréales*. Les principales régions productrices de triticale en France sont la Nouvelle Aquitaine (74 000 ha), l’Occitanie (47 000ha), les Pays-de-la-Loire (44 000ha), l’Auvergne-Rhône Alpes (42 000 ha) et la Bretagne (38 000 ha).

Bien que relativement récent dans notre pays (la première variété inscrite au catalogue officiel des variétés date de 1983), la France est le 3e producteur mondial de triticale, derrière la Pologne et l’Allemagne.

Plante annuelle, le triticale est issu d’un croisement entre le blé et le seigle. Non panifiable, cette céréale est essentiellement destinée à l’alimentation animale.

 

* Source : Agreste/Ministère de l’Agriculture