Les céréales une valeur sûre pour la France

Les céréales françaises appréciées aussi à l’international

La qualité des céréales françaises est indéniablement un critère d’attractivité important sur le marché national mais aussi international. Cette année, par exemple, la quasi-totalité des blés français présente un taux de protéines élevé, une qualité essentielle pour la tenue de la pâte à pain à la cuisson. Les orges de brasserie, qui servent donc à la fabrication de la bière, répondent aux standards d’achat des brasseurs.

Sur la totalité de la collecte de blés français, par exemple, la moitié est consommée localement en France par la boulangerie artisanale, industrielle, l’éthanolerie, les fabricants d’aliments pour animaux et l’autre moitié est exportée hors de nos frontières.

Les céréales françaises sont donc appréciées dans notre pays mais aussi par les industriels meuniers d’Afrique du nord ou les brasseurs nord européens. Le professionnalisme des producteurs français dont la productivité est parmi la plus élevée au monde, la proximité géographique des zones de consommation importante, la régularité de la production, même si les aléas ont tendance à se multiplier ces dernières années, sont des atouts que les acheteurs mondiaux reconnaissent aux céréales françaises.

L’export de céréales essentielle à la diplomatie de la France

Les français le savent peu mais l’agriculture et plus précisément l’export de céréales est un outil diplomatique utilisée par l’Etat au même titre que la vente d’Airbus ou de Rafales. L’export de céréales rapporte chaque année près de 8 milliards d’€ d’excédents sur la balance commerciale française. Cette activité se hisse ainsi dans le peloton de tête des activités économiques qui rapportent des devises à la France, avec le secteur de l’aéronautique, aérospatiale, le luxe, le vin, ou la pharmacie.

Même si la concurrence fait rage, notamment avec la montée en puissance des pays de l’est, la France se retrouve à la 5ème place dans le palmarès des pays exportateurs mondiaux.

Chaque année, sur les 18 Mt de blé exportées, 7 Mt sont achetées en Europe et 11 par les pays hors de l’UE, comme le Maroc, l’Algérie, L’Egypte, le Nigéria, l’Arabie Saoudite ou bien encore l’Indonésie, Cuba ou les USA, des destinations d’export largement méconnues.

cereales