La France compte près de 440 000 exploitations agricoles

agridemain-agreste2018Le dernier recensement agricole comptabilise en France métropolitaine un peu moins de 440 000 exploitations agricoles.

La superficie moyenne par exploitation s’élève à 63 hectares et comptabilise une force de travail d’1,6 équivalent temps plein. Mais cela reste très contrasté suivant les régions et les productions agricoles principales de l’exploitation.

Les très grandes exploitations valorisent 36 % du territoire agricole et mobilisent 38 % de la force de travail agricole. À l’opposé, les petites exploitations rassemblent près d’un tiers des exploitations mais n’exploitent que 7 % de la SAU en mobilisant 12 % du volume de travail agricole.

Source : ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation – Agreste juin 2018

Guillaume Chamouleau, ambassadeur en Charente (16)

Publié le 28 Juin 18

Guillaume, pourquoi es-tu ambassadeur ?

 

Revivez les moments forts du Salon de l’agriculture 2018

Publié le 19 Mar 18

Avec 25 émissions, #agridemaindébat et TV des chefs, plus de 45 ambassadeurs, 40 invités présents, 700 guides distribués, 2 000 photos réalisées, revivez avec nous les temps forts de “Tout ce que l’agriculture nous apporte” au Salon international de l’agriculture 2018.

 

 

A la découverte de l’ail éléphant

Publié le 3 Jan 18

Stéphane Boutarin , ambassadeur Agridemain et producteur d’ail dans la Drôme, nous raconte sa découverte de l’ail éléphant : une nouvelle culture à maîtriser , de nouvelles saveurs, un produit original qu’il souhaite faire découvrir aux chefs cuisiniers !

Stéphane Boutarin, ambassadeur #agridemain dans la Drôme

Publié le 3 Jan 18

Tout ce que l’agriculture vous apporte

 

Découvrez la foisonnante biodiversité des légumes – Tout ce que l’agriculture vous apporte

Ces 3200 variétés existantes, les nouvelles créées, les anciennes conservées, sont cultivées par les agriculteurs français et font la diversité de l’alimentation que nous retrouvons dans nos assiettes.

Les semences de ces variétés, utilisées par 500 000 agriculteurs et 16 millions de jardiniers, sont produites par plus de 19 000 agriculteurs multiplicateurs de semences et 246 entreprises, dont une grand majorité de TPE/PME, partout en France.

La betterave sucrière – Tout ce que l’agriculture vous apporte

La production de betterave sucrière en France s’étend sur 480 000 hectares, pour une production de 44 millions de tonne. La betterave permet la production annuelle de 6,5 millions de tonne de sucre dont les différentes destinations sont les suivantes : 3,9 millions de tonne de sucre pour des usages alimentaires vendu en France et en Europe, 330 000 tonnes de sucre pour les industries chimiques et pharmaceutiques, 1 millions de tonnes de sucre pour la fabrication d’alcool/éthanol et près d’1 millions de tonnes de sucre exporté vers les pays tiers. La France est ainsi le premier pays producteur de sucre de betterave dans le monde. Enfin, la filière betterave sucrière c’est 44 500 emplois directs (agriculture et industrie) et 26 000 planteurs de betterave dans près de 30 départements.

La filière française des huiles et protéines végétales – Tout ce que l’agriculture vous apporte

Publié le 7 Nov 17

La filière des huiles et protéines végétales, créée en France il y a des dizaines d’années, nourrit chaque jour les Hommes et les animaux. Elle travaille chaque jour pour améliorer notre indépendance alimentaire, mais aussi défendre nos emplois en région et notre exigence de qualité.

Reportage Télématin – La fête des moissons chez Vincent Guyot

Publié le 22 Août 17

 

 

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a participé à la Fête des moissons

Publié le 29 Juil 17

Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a participé au lancement de la Fête des moissons le vendredi 28 juillet 2017 à Arville, sur la ferme de Laurecourt, en Seine-et-Marne, chez Guillaume Lefort, ambassadeur #agridemain

Attention aux coups de soleil !

Publié le 22 Juin 17

En cette période de canicule, nous ne sommes pas les seuls à souffrir de la chaleur. Les fruits aussi sont sujets à d’éventuels coups de soleil (altération de leur peau, déshydratation du fruit…).
Afin d’y remédier, les arboriculteurs utilisent du talc ou du kaolin pour protéger leurs fruits. Une protection tout en douceur…

pommes-talc

Participez à la fête des moissons !

Publié le 31 Mai 17

Les fêtes des moissons sont des événements organisés par les agriculteurs. Elles ont pour but de créer un échange entre les agriculteurs et leurs voisins afin que ces derniers puissent partager autour de la profession agricole.

Pour la 2e édition de la fête des moissons, #agridemain s’est fixé un objectif qui est celui de mobiliser 100 exploitations.
Mais pour cela #agridemain a besoin de vous car c’est vous qui êtes les plus qualifiés pour raconter votre métier d’agriculteur.

 

#agridemain au SIA 2017 : une animation ludique, pédagogique et citoyenne réussie

Publié le 8 Mar 17

Pour la première fois, la plateforme #agridemain était présente au Salon International de l’Agriculture sur un stand ludique, pédagogique et citoyen de 100 m².

sia2017-agridemain-11Ludique, car plus de 14 000 personnes sont passées découvrir le TractoBrick©, unique tracteur grandeur nature en Légo, de la marque Claas,

Pédagogique, car 40 ambassadeurs agriculteurs présents tout au long de la semaine ont pu expliquer la réalité de leurs pratiques grâce à une maquette de plus de 10 m2

Citoyen, car 7 000 personnes ont pris le temps de participer à l’animation « Elysée votre agriculture » qui consistait à voter pour l’agriculture de demain. Les votants souhaitent une agriculture de qualité et qui respecte l’environnement*.

sia2017-agridemain-jour2-12Grâce à cette animation, #agridemain a démontré la nécessité de démystifier le métier d’agriculteur et de reconnecter l’image que le grand public se fait de l’agriculture avec la réalité.

Enfin de nombreux hommes politiques se sont arrêtés pour soutenir la démarche et encourager les ambassadeurs à prendre la parole sur leur exploitation, sur les réseaux sociaux pour réaffirmer les atouts de l’agriculture pour l’avenir de la France.

 

*Résultats finaux du vote – Quels sont pour vous les 3 défis prioritaires de l’agriculture ?

  • Produire en respectant l’environnement : 4913 votes
  • Garantir la qualité et la sécurité sanitaire des aliments : 3590 votes
  • Produire des aliments qui ont du goût : 2958 votes
  • Produire suffisamment pour nourrir la population française : 2129 votes
  • Développer des activités économiques et sociales sur tous les territoires : 1939 votes
  • Faire rayonner la France grâce aux exportations : 1456 votes
  • Conforter sa position de 2e employeur de France : 1296 votes
  • Créer une dynamique autour d’une agriculture innovante et high-tech : 1223 votes

Contact presse : Nadège Lanier – contact@localhost – Tél : 01.46.22.09.86 – 06.39.10.04.96

Revivez les temps forts d’#agridemain au Salon de l’agriculture

Publié le 28 Fév 17

“Elysée votre agriculture” sur le stand #agridemain au Salon de l’agriculture

Publié le 23 Fév 17

image5

Pour la première fois, la plateforme #agridemain sera présente au Salon de l’Agriculture à Porte de Versailles sur un stand de 100m² dans le hall 4.

Grâce à une animation « Elysée votre agriculture », chaque visiteur sera invité à venir voter sur le stand pour l’agriculture qu’il souhaite parmi 8 priorités. Objectif : Interpeller les visiteurs et les candidats à l’élection présidentielle pour instaurer un dialogue et les sensibiliser sur les enjeux du secteur agricole pour l’avenir de notre pays.

Une trentaine d’agriculteurs ambassadeurs seront présents tout au long de la semaine pour raconter la réalité du métier, avec ses évolutions, ses innovations, sa modernité, sa dimension sociale, autour de 3 animations ludiques :

  • Un vote interactif pour définir les priorités du secteur agricole, avec remise d’une carte d’électeur
  • Une maquette de 10m² d’une exploitation agricole dans son territoire pour présenter la diversité de l’agriculture et montrer les différentes fonctions d’un agriculteur : économique, sociale et environnementale.
  • Le TractoBrick, tracteur Claas grandeur nature entièrement constitué de Légo, mascotte du COMPA (Musée de l’agriculture à Chartres)

D’autres animations seront proposées tout au long de la semaine :

  • Farm & curious
  • Animations photos et réseaux sociaux
  • Journée des youtubeurs agricoles le jeudi 2 mars
  • 10 livres à gagner par jour

L’agriculture, source d’énergie grâce à la méthanisation

Publié le 27 Jan 17

biogaz2 La méthanisation permet la production de biogaz (méthane) à partir de matières d’origine agricole : effluents d’élevage, végétaux, mais aussi déchets organiques d’industries agroalimentaires ou de cantine, tontes de pelouses, etc. Le méthane est ensuite transformé en électricité et en chaleur, utilisables directement sur l’exploitation ou pouvant approvisionner les réseaux.

Ainsi, le biogaz peut être valorisé de 5 façons pour : la production de chaleur ; la production d’électricité ; la production combinée d’électricité et de chaleur, ou cogénération (il s’agit du mode de valorisation du biogaz le plus couramment rencontré) ; l’élaboration de carburant véhicule ou bien enfin pour l’injection directement dans le réseau de gaz naturel.

La méthanisation agricole présente toutes les vertus : elle permet non seulement de produire de l’énergie renouvelable, mais aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de traiter les déchets agricoles et des collectivités, de supprimer les nuisances olfactives liées à l’épandage des effluents d’élevage dans les champs, tout en substituant un engrais naturel aux engrais chimiques.

Pour l’Ademe, Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie, « la méthanisation est une filière prometteuse aux bénéfices multiples, tant en termes environnementaux que de diversification des activités agricoles, notamment pour les éleveurs ». En France, en janvier 2016, il est comptabilisé 236 installations à la ferme et 31 installations centralisées (installations de grande taille regroupant plusieurs agriculteurs ou mobilisant et traitant les déchets d’un large territoire).

Pour aller plus loin : cliquez ici

Les sols agricoles, véritables puits de carbone

sols-agri

Selon l’Ademe, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, « les terres agricoles et la forêt séquestrent actuellement 4 à 5 giga tonnes de carbone (soit entre 15 et 18 Gt de gaz carbonique), dont plus des deux tiers dans les sols. Toute variation de ce stock influe sur les émissions nationales de gaz à effet de serre (GES) » et contribue donc à lutter contre le changement climatique.

Le stockage à long terme dans les sols agricoles est possible par l’adoption de pratiques qui permettent d’augmenter la quantité de carbone dans le sol : semis direct, utilisation de légumineuses et/ou de graminées dans la rotation des cultures, conversion de terres agricoles marginales en zones de graminées vivaces ou d’arbres, plantation d’arbustes et d’arbres, restauration des zones humides, etc. Toutes ces pratiques sont aussi des contributions directes à la durabilité de l’environnement : l’augmentation de la matière organique (principal réservoir de carbone dans le sol) aide à améliorer les capacités agronomiques de celui-ci ; on obtient ainsi un sol de meilleure qualité et une meilleure production végétale. Ces pratiques accroissent la conservation de l’eau, réduisent l’érosion et améliorent l’habitat faunique et la protection des espèces, ce qui conduit à une biodiversité accrue.

Pour aller plus loin : cliquez ici

La France, premier producteur agricole en Europe

Publié le 2 Jan 17

Les derniers comptes économiques de la production totale du secteur agricole montrent que  (75,2 milliards d’euros, soit 18,3% de l’ensemble de l’UE), suivi de l’Italie (13,4%), de l’Allemagne (12,5%) et de l’Espagne (11,1%). Proportionnellement à sa superficie agricole, les Pays-Bas représentent une part non négligeable de la production agricole européenne (6,5%).

Par rapport à 2010, la valeur du secteur agricole a augmenté en 2015 dans tous les États membres de l’UE (à l’exception toutefois de la Croatie où la production a diminué d’environ 22%). Les plus fortes hausses de la valeur de production (en termes absolus) ont été enregistrées pour les plus gros producteurs de l’UE, en hausse de 7,0 milliards d’euros en France et en Italie, de 5,9 milliards d’euros au Royaume-Uni, de 5,5 milliards d’euros en Allemagne et de 5,1 milliards d’euros en Espagne. Il y a également eu une augmentation relativement importante (2,6 milliards d’euros) de la production agricole en Pologne au cours de la même période.

Source : Eurostat

La France championne du foie gras

Publié le 7 Déc 16

La production mondiale de foie gras s’élève à 25 600 tonnes en 2015 et se concentre quasi exclusivement en Europe (24 340 tonnes). La France occupe le premier rang mondial de production avec 19 243 tonnes, soit plus de 80 % de la production européenne.

Une production concentrée dans 5 régions

foie-gras-2015-297 % de la production française de foie gras sont réalisés dans seulement 5 régions en France métropolitaine : l’Aquitaine, Midi-Pyrénées, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes et Bretagne. La production française de palmipèdes à foie gras se répartit à 95% pour le foie gras de canard et 5% pour le foie gras d’oie.

La production française de foie gras, reconnue pour sa qualité, constitue un produit attractif à l’export. Ainsi, près d’un quart de la production française est exportée, essentiellement à destination de l’Espagne (1 512 tonnes de foies gras français exportés en 2015), de la Belgique (738 tonnes), du Japon (664 tonnes) et de la Suisse (354 tonnes).

Sources : Ministère de l’Agriculture/Agreste – Cifog – FranceAgriMer