La campagne bruit d’activités

Vivre ensemble, c’est se respecter mutuellement. La campagne se partage avec ses habitants et tous ceux qui la font vivre.

A Ecury-sur-Coole, dans la Marne, Julie Guichon, conseillère municipale, a fait paraître dans le dernier numéro du bulletin municipal Ecury Infos la précision suivante :

La campagne, ça vit !

Tous les jours, si nous prenons le temps de l’observer, la nature nous révèle un ensemble d’êtres vivants tous aussi agréables à regarder les uns que les autres. Ces oiseaux, écureuils, renards, insectes et végétaux en tout genre créent une biodiversité rendue possible grâce à l’entretien des forêts, des haies et des jardins et par la diversité des cultures. Dans notre campagne, nous avons tous accès à cette richesse. Profitons-en !

Agriculteurs, chauffeurs de denrées alimentaires (betteraves, luzerne, céréales…), transporteurs, employés communaux, artisans du bâtiment et bien d’autres professions encore participent à cet effort collectif qui fait de notre village un lieu agréable à vivre et bénéfique à notre bien-être quotidien. Nous avons choisi de vivre à la campagne pour des raisons qui nous sont propres dans une volonté de bien vivre ensemble, au calme. Mais le calme n’est pas le silence ! La campagne, ça vit. Supportons ces bruits ponctuels qui, rappelons-le, contribuent à créer de l’activité sur nos territoires. Ces activités font partie de la vie rurale et créent des emplois, les vôtres ou ceux de vos proches directement ou indirectement. La campagne, ça vit et ça se vit ensemble !

Dans le même esprit, dans une commune alsacienne du Haut-Rhin, Muhlbach-sur-Munster, le maire vient d’installer des panneaux précisant :

Attention vous êtes en campagne

Ici, nous avons :
2 clochers qui sonnent régulièrement,
– des coqs qui chantent très tôt le matin,
– des troupeaux vivant dans les prés, dont certains avec des cloches autour du cou,
– des cerfs, chevreuils, chouettes, renards, blaireaux, entre autres…
– des agriculteurs qui travaillent pour vous donner à manger,
– des artisans qui travaillent pour vous, qui souhaitent pérenniser leur activité,
– des associations dynamiques qui créent le lien social,
– des chalets qui poussent pour accueillir les amoureux de la nature (nature qui n’appartient pas seulement à quelques privilégiés)
.

Si vous ne supportez pas ces bruits de la campagne, d’un village qui veut se développer raisonnablement, c’est votre droit. Si vous ne supportez pas que d’autres puissent profiter de notre environnement, c’est votre droit. Mais respectez ces lieux et les personnes qui y sont habituées…

X