L’agriculture vous donne rendez-vous

27AoûToute la journée01OctLes vergers ouverts

01SepToute la journée30Journées nationales du don agricole

02SepToute la journée12Foire de Châlons

Voir tous les évènements

Nos réseaux sociaux

Pour Delphine Danat, seule éleveuse en France d’âne catalan, « reconnaître cette race, c’est reconnaître son apport essentiel à l’histoire de la Catalogne, au patrimoine régional, de par sa contribution au façonnage du paysage et au maintien de la biodiversité notamment ». Avec un pelage ras et noir, l’âne catalan ou el Guara Catala est d’un caractère très facile, de grande taille (entre 1,45 m et 1,65 m au garrot) et peut peser jusqu’à 500 kg. Il est également très puissant.
« Il y a encore une dizaine d’années, l’âne catalan était considéré comme une race en voie de disparition car comptabilisant moins de 50 naissances par an. Aujourd’hui la situation a empiré, et la race est classée en voie d’extinction car il y moins de 20 naissances par an » s’alarme Delphine Danat. Il y a donc urgence à agir pour aider les deux seuls élevages de race pure d’ânes catalans en Europe qui existent encore aujourd’hui : celui de l’asinerie Kuleni, à Ponteilla, dans les Pyrénées-Orientales et celui de Joan Gasso, un éleveur de Fuïves, près de Barcelone. Ces deux élevages participent ensemble, grâce à des échanges génétiques entre eux, à maintenir la race. On ne compte actuellement qu’environ 300 têtes d’âne catalan (situées à 85% en Catalogne sud, à 5% en territoire français et à 10% dans les différentes régions d’Espagne et d’Europe).
#elevage #catalogne #ane #ânecatalan @asinerie_kuleni #patrimoinecatalan #asinerie #agriculture #race #raceasine
...

X