2022 : l’aquaculture à l’honneur

L’Assemblée générale des Nations Unies a décrété l’année 2022 « Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales ». Ce sera l’occasion pour le secteur aquacole français de mieux faire connaître ses activités et de mettre en avant son dynamisme.

L’aquaculture se définit comme l’élevage d’animaux ou la production végétale en eau douce, saumâtre ou en mer. La production française occupe la deuxième place en Europe, derrière l’Espagne.

La conchyliculture (culture de coquillages) et la pisciculture (élevage de poissons) constituent les activités aquacoles principales en France. En 2020, on dénombre 2 295 entreprises conchylicoles en France. La pisciculture constitue quant à elle l’activité de quelque 500 entreprises en salmoniculture d’eau douce (truite arc en ciel et truite de mer principalement), pisciculture d’étang, pisciculture marine et élevage d’esturgeons.

Dans les territoires français d’outre-mer, l’aquaculture constitue également un secteur non négligeable avec notamment les productions emblématiques d’huîtres perlières en Polynésie française ou de crevettes en Nouvelle-Calédonie.

Enfin, en agriculture urbaine, émergent depuis quelques années des sites de production d’aquaponie, alliant aquaculture et production végétale hors-sol.

Pour aller plus loin : FranceAgriMer

X