Une souveraineté alimentaire qui s’envole ?

Publié le 25 Jan 24


A travers l’exemple du poulet, Agridées s’est penché sur la souveraineté alimentaire de la France.

La consommation de poulet dans notre pays dépend désormais à 50 % des importations. Agridées interroge : faut-il s’en inquiéter et en faire un symbole de la dégradation de notre socle productif, ou simplement compter sur d’autres pays, quels qu’ils soient, et s’en satisfaire ?

Les raisons qui amènent à la situation actuelle du poulet en France, qui a été auparavant leader européen, sont fort nombreuses avec un point d’évidence : l’affaiblissement de l’outil productif” souligne le think tank. Pour Agridées, le poulet de chair a un avenir en s’appuyant sur un plan de relance productive et sur la production durable du poulet.

Pour en savoir plus : cliquez ici

X