La communicante agricole

Parmi les quelque 700 000 emplois salariés en agriculture, les communicant.es occupent une place de choix pour faire parler du secteur dans lequel ils/elles exercent. Le Syrpa, l’association des agri-communicants, réalise régulièrement un baromètre du métier. Il en ressort récemment une féminisation accrue de cette fonction.

Aujourd’hui, le communicant-type est une communicante, super diplômée (8 sur 10 ont suivi un 3e cycle) et qui est attachée au secteur agricole (76 % d’entre elles dont 34 % très attachées).

Le besoin de communiquer sur des canaux de plus en plus nombreux, qui nécessitent beaucoup de réactivité, implique de recruter des diplômés en communication, aptes à s’adapter à l’évolution rapide des usages et aux aspirations de ces différents publics. La formation initiale en com’ représente ainsi 41 % des formations initiales déclarées. Une différence encore plus marquée chez les femmes : 55 % ont suivi ce cursus com’ contre 28 % chez les hommes.

A noter qu’il fait bon vivre dans le monde de la communication agricole ! Pour preuve, 74 % des agri-communicant.es sont fier.es de travailler dans la communication dont 33 % très fier.es.

Pour aller plus loin : cliquez ici

X