La pêche professionnelle en eau douce, une activité agricole

Le responsable d’une entreprise de pêche professionnelle en eau douce est considéré comme un chef d’exploitation agricole. Ces pêcheurs sont par ailleurs affiliés à la MSA (Mutualité sociale agricole) et sont également soumis à la TVA agricole. La qualification de cette pêche comme activité agricole n’est toutefois pas encore clairement explicite dans le Code rural et de la pêche maritime.

Les pêcheurs professionnels vivent des ressources aquatiques continentales sauvages, qu’ils commercialisent en circuits courts, en vente directe, auprès de restaurateurs locaux ou gastronomiques traditionnels. Ils exercent sur les lacs, les grandes rivières ainsi que les fleuves et leurs estuaires. Le métier est accessible à tous les âges, comme le précise le Conapped (Comité national de la pêche professionnelle en eau douce). Il est toutefois fortement recommandé de suivre une formation, initiale ou continue, dans un établissement agricole spécialisé.

Sur 380 pêcheurs professionnels en eau douce, 320 professionnels sont assimilés à des agriculteurs (dépendant du régime social agricole) tandis que les 60 autres ont un statut de marin pêcheur (régime social de l’établissement national des invalides de la marine).

Une démarche de reconnaissance statutaire du travail des pêcheurs professionnels en eau douce comme une activité agricole est en cours. Elle apporterait cohérence et simplification, tout en assurant une sécurisation juridique, sociale et fiscale.

X