L’acceptation sociale des innovations en agriculture


Pour Eddy Fougier, politologue, les Français.es font preuve de beaucoup de pragmatisme, et non de défiance systématique, face aux avancées scientifiques.

Les citoyens ne rejettent pas d’emblée la science mais établissent une balance entre risques et bénéfices. Deux approches font peur et peuvent être anxiogènes : le risque invisible et le risque non maîtrisable.

Guillaume Lefort, agriculteur en Seine-et-Marne, se satisfait de pouvoir s’appuyer sur les nouvelles technologies qui lui permettent de l’accompagner dans son métier car l’innovation est au cœur de l’agriculture.

X