Le gaz vert, une énergie au service des territoires

Méthavéore, constitue le premier site d’injection de gaz vert du département de la Drôme. La société injecte son biométhane dans le réseau GRDF depuis fin 2020. Sa capacité de production est de plus de 18 GWh/an de gaz renouvelable, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 4 500 logements neufs chauffés au gaz naturel. Ce méthane renouvelable alimente les communes d’Etoile-sur-Rhône, Portes-Lès-Valence et Valence.

Le 29 septembre, les associés du site Méthavéore (Carine & Olivier Courtial et Bruno Bouchet) à Etoile-sur-Rhône, dans la Drôme, accueillaient le CofarmingTour et l’AgridemainTour. L’occasion de débattre et d’échanger sur les conditions de réussite des projets de méthanisation.

En service depuis tout juste un an, le site Méthavéore a nécessité près de 5 ans de réflexion et de démarches pour aboutir. “L’acceptation sociétale du concept constitue une étape importante” souligne Carine Courtial. “Il faut rassurer sur les craintes d’explosion et de mauvaises odeurs. Cela nécessite de la pédagogie et une totale transparence“.

Pour Françoise Chadal, maire d’Etoile-sur-Rhône ou Geneviève Girard, maire de Porte-les-Valence et présidente du Sytrad (Syndicat de traitement des déchets Ardèche-Drôme), “il faut apporter de l’information, expliquer. Les élus peuvent alors accompagner les porteurs de projets“. L’appropriation du projet par le territoire, par les collectivités et les élus est indispensable. “Il faut chercher une adhésion à la démarche, complète Stéphane Aurousseau, vice-président d’#agridemain. Cela passe par l’ouverture, le dialogue et les explications”.

Alice Thourot, députée de la Drôme, interpelle les agriculteurs : “engagez-vous dans des projets innovants comme la méthanisation. Vous ne devez pas vous faire voler ces opportunités-là“. Car produire du gaz vert, c’est contribuer à la transition énergétique et “cela crée de la valeur sur le territoire par la valorisation des déchets, la production d’engrais organiques et bien évidemment le gaz vert, une énergie renouvelable, un circuit-court de l’énergie” complète Olivier Bresson, directeur territorial Auvergne-Rhône-Alpes de GRDF.

S’investir dans la production énergétique, c’est élargir le champ d’action de l’agriculture et ouvrir de nouveaux horizons. “L’agriculture a besoin de se projeter dans l’avenir, de pérenniser son activité et à travers la méthanisation, nous espérons pouvoir susciter une vocation nouvelle pour la reprise de nos exploitations” estime Carine Courtial. “Il faut en effet réenchanter l’agriculture, et la production énergétique peut-être une belle opportunité pour développer des projets qui s’accordent avec les attentes de la société” confirme Stéphane Aurousseau.

X