Le vin : un monde économique d’excellence


A l’occasion d’une cérémonie au cours de laquelle lui a été remis le prix de la «personnalité de l’année» par la Revue du vin de France, Emmanuel Macron a souligné l’importance du vin dans l’économie et l’identité françaises.

Le Président de la République a rappelé que “la filière viti-vinicole, c’est :

  • 85 000 exploitations,
  • 800 000 hectares de vignes,
  • 250 000 emplois directs,
  • 15% de la valeur agricole française,
  • les vins et spiritueux ce sont 13 milliards d’euros d’excédents commerciaux (11 milliards en 2020 en raison du Covid).

De fait, c’est véritablement un monde économique d’excellence, qui irrigue tout le territoire français et qui permet de rayonner et d’exporter“.

Emmanuel Macron a ainsi souligné que “le vin porte l’image de l’excellence de la France, qui permet d’obtenir des résultats politiques et diplomatiques“. La filière représente une part conséquente de l’économie française.

Au-delà des seuls emplois directs relevés par le Président de la République, la filière du vin en Français, c’est d’après Vin et Société, plus de 500 000 emplois directs et indirects avec parmi les acteurs de la vigne et du vin :

  • 142 000 viticulteurs
  • 300 000 emplois indirects (tonnellerie, chaudronnerie, logistique, bouchon, verre, communication, imprimeries, chimie, laboratoires d’œnologie, prestataires de services, constructions, assurances, banques…)
  • 15 000 salariés dans les syndicats, les interprofessions, les chambres d’agriculture, les douanes, les chercheurs et les lycées viticoles
  • 38 000 négociants
  • 21 000 emplois saisonniers
  • 10 700 salariés des cavistes
  • 8 300 salariés des coopératives viticoles
  • 15 000 salariés de la grande distribution
  • 5 000 salariés dans les administrations
  • 3 000 sommeliers.
X