Les céréaliers aquitains mobilisés pour la biodiversité


La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner financièrement quatre organisations (l’Association générale des producteurs de blé, la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, l’Association Noé et la coopérative agricole Océalia) qui expérimentent ensemble un programme visant à évaluer plusieurs pratiques agricoles en faveur de la biodiversité.

Le projet vise à évaluer deux pratiques agricoles, vis-à-vis de la biodiversité :
– La couverture des sols entre deux cultures : en hiver, les parcelles nues (sans aucune plantation dessus) sont plus vulnérables à l’érosion, avec des conséquences pour la biodiversité souterraine. Les couverts implantés entre deux cultures offrent une protection physique, et sont source de biomasse.
– Une biodiversité cultivée grâce à une mosaïque de cultures diversifiées : plusieurs cultures différentes sur une même zone, c’est la garantie d’une plus grande diversité d’habitats au sein des parcelles, favorable à davantage d’espèces et à la résilience des milieux.

Ces deux pratiques font partie des « fiches actions biodiversité » publiées par l’AGPB et l’Office français de la biodiversité (OFB). Leurs effets seront évalués grâce à des indicateurs de suivi de la biodiversité proposés par Noé.

X