Les co-produits de la culture sucrière

Pulpes humides, mélasse, écumes, bagasse, éthanol : dans la betterave et la canne à sucre, tout se valorise.

Les pules humides
Les betteraves, une fois épuisées en sucre par diffusion dans l’eau chaude, prennent le nom de pulpes, utilisées en alimentation animale. Riches en vitamines, protéines et minéraux, elles contiennent également du sucre résiduel. Cette composition en fait un aliment de choix pour les animaux, notamment pour les ruminants qui les consomment fraîches ou déshydratées. Elles connaissent aujourd’hui de nouveaux débouchés industriels : agent d’opacification des pâtes à papier, isolants à base de fibres naturelles pour la construction, filtration des effluents industriels…

La mélasse
Pour la sucrerie de canne ou de betterave, le produit final non cristallisé, visqueux et très coloré, est la mélasse.
On l’utilise comme support de fermentation pour la production d’alcool, de levures ou de micronutriments ainsi que dans les aliments composés pour les animaux.
La production française commercialisée en France métropolitaine, pour la campagne 2016-2017 s’élève à 250 000 tonnes.

Les écumes
Co-produit du process sucrier, les écumes sont recueillies lors de la purification du jus de la betterave par précipitation des impuretés. Riches en sels minéraux et particulièrement en calcium, elles sont valorisées en agriculture comme engrais organique.

La bagasse
Ce résidu ligno-cellulosique obtenu après broyage des cannes durant l’extraction du sucre, est aujourd’hui essentiellement utilisé comme combustible des chaudières de sucrerie.

L’éthanol
Pour la filière sucre, la production d’éthanol se fait par fermentation du sucre contenu dans les jus extraits de la betterave ou de la canne, dans les sirops issus de la cristallisation ou dans la mélasse.
L’alcool est utilisé dans l’alimentation (alcool de bouche), dans l’industrie (solvant pour la chimie), en parfumerie, en pharmacie. Il est aussi de plus en plus utilisé comme carburant et prend le nom de bioéthanol.

Le saviez-vous ?
– En moyenne, une tonne de betterave donne 160 kg de sucre, 500 kg de pulpes humides et 38 kg de mélasse. Un hectare de betterave produit environ 8950 litres d’éthanol.
– En moyenne, une tonne de canne permet de produire 115 kg de sucre et 35 kg de mélasse. Un hectare de canne à sucre produit entre 5000 et 8000 litres d’éthanol.

Source : Mémo Statistique 2019 Cultures Sucre