Responsable sans modération

Les vignerons engagés dans la démarche Terra Vitis adoptent un nouveau visuel sur leurs bouteilles, afin de permettre au consommateur d’identifier aisément cette certification de viticulture responsable.

« Notre très forte implication dans une viticulture responsable justifiait que nous fassions évoluer notre logo » explique Didier Vazel, président de Terra Vitis Loire. « Ce logo se veut plus lisible, plus identifiable mais également plus compréhensible par le consommateur. Le terme de viticulture responsable est mieux perçu par les viticulteurs et nos clients, que celui de viticulture durable ».

Un fort développement

« Au sein de Terra Vitis, toutes les grandes régions viticoles françaises sont représentées » précise Didier Vazel. L’association regroupe 1 300 exploitations et entreprises certifiées en 2020 pour environ 35 000 hectares de vignoble couverts sur 220 AOP (Appellations d’origine protégée) et IGP (Identifications géographiques protégées), soit environ 5% du vignoble français. Quelque 230 millions équivalents bouteilles ont été commercialisés cette année sous la certification Terra Vitis. « Nous avons doublé d’adhérents et de surfaces en quelques années. Cela vient du fait de l’engagement important de certains négoces (le groupe Castel notamment) qui conditionnent leurs achats à la certification Terra Vitis ».

Un cahier des charges évolutif

Cette certification s’appuie sur un cahier des charges reposant sur 80 points de contrôles. « Ces exigences intègrent les pratiques vertueuses de la vigne au verre, contrôlées tous les ans par un organisme indépendant permettant d’avoir une vision globale du domaine. En cohérence avec les autres démarches existantes, nous avons intégré à notre cahier des charges toutes les exigences relatives à la viticulture de la démarche HVE (Haute valeur environnementale). Ainsi nos adhérents peuvent demander, s’ils le souhaitent, la double certification : Terra Vitis et HVE ».

Toujours à l’affût du progrès

Terra Vitis ne reste pas figée sur ce cahier des charges, aussi exigeant soit-il, mais accompagne ses adhérents vers l’amélioration continue de leurs pratiques afin de produire des raisins sains de haute qualité avec des méthodes préservant l’environnement et la santé humaine. Ainsi, un groupe pilote de Terra Vitis Rhône-Méditerranée mène un travail autour de la prise en compte des critères de RSE, responsabilité sociétale des entreprises. « Par ailleurs, nous réfléchissons également à l’élaboration d’un bilan carbone au niveau de l’exploitation car cela correspond à une grande demande pour nos vins à l’export » détaille Didier Vazel. Être responsable, c’est aussi être attentif à l’évolution des attentes des consommateurs et de la société.

Pour aller plus loin : cliquez ici

X