L’agriculture mobilisée contre le réchauffement climatique


L’agriculture contribue à la lutte contre le réchauffement climatique grâce notamment à son potentiel de séquestration de carbone dans les sols agricoles.

Afin d’être acteurs de cette transition, la profession agricole s’implique et s’investit dans le Label bas-carbone, mis en place par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Ce label vise à diffuser largement des solutions permettant de valoriser un ensemble de pratiques favorables au climat.

Les exploitations d’élevage bovin (avec plus de 400 fermes engagées) ont été les premières mobilisées sur ce dossier, rejointes aujourd’hui par le secteur des grandes cultures, secteur au sein duquel réside un des plus forts potentiels de stockage de carbone en France. En effet, les grandes cultures sont une formidable pompe à carbone, grâce à l’efficacité de leur photosynthèse pour produire de la biomasse : 290 millions de CO2 sont captées annuellement par les 14 millions d’hectares des grandes cultures en France.

La profession agricole, en relation avec les acteurs économiques concernés, accompagne aujourd’hui les agriculteurs désirant réaliser des diagnostics de comptabilisation des réductions d’émissions de gaz à effet de serre dans leurs exploitations, afin notamment d’établir des plans d’amélioration de leurs pratiques.

Pour aller plus loin : cliquez ici

X