Apiculture : moins d’amateurs et plus de professionnels

Une étude de FranceAgriMer fait état d’un recul du nombre d’apiculteurs en France ainsi que d’une baisse importante de la production de miel en 2021.

En 2021, il est constaté une baisse de 0,6% du nombre d’apiculteurs en France avec au total de 70 847 apiculteurs déclarés. Toutefois, cette évolution touche différemment les exploitations suivant leurs tailles. Ainsi, le nombre d’apiculteurs de plus de 50 ruches progresse de plus de 5 % (pour atteindre au total 5 708 apiculteurs). En revanche, les apiculteurs de moins de 50 ruches ont diminué de 1 %. Auvergne-Rhône-Alpes constitue la première région française en nombre d’apiculteurs (20,9 % des apiculteurs français), suivie par la région Grand Est (12,2 % des apiculteurs).

Après une production qualifiée d’excellente en 2020 de 31 791 tonnes, la production de miel en 2021 est en fort recul : elle est estimée à 19 802 tonnes (- 37,7 %). Cette campagne a été fortement marquée par une météo défavorable sur l’ensemble de la saison et sur la grande majorité des régions françaises. Les apiculteurs professionnels participent très majoritairement à la production française : 64,3 % des volumes de miel en France proviennent des exploitations de plus de 150 ruches. Le nombre d’exploitations biologique continue sa progression et concerne 1 300 apiculteurs biologiques en 2021.

Pour aller plus loin : FranceAgriMer

X