Auprès de ses noyers, elle vit heureuse

Après une activité professionnelle à l’étranger, Cécile Vidal a décidé de revenir aux sources et de reprendre le flambeau de l’exploitation familiale en Charente, à Louzac-Saint-André. Elle s’attache aujourd’hui à la valorisation et à la promotion des plantations de noyers.

Le grand-père de Cécile Vidal était viticulteur sur le domaine familial. A la suite de la crise du Cognac dans les années 80, son père Michel a décidé de convertir les cultures en plantant des noyers. Revenue sur l’exploitation familiale, Cécile exploite les 15 hectares de noyers, qu’elle convertit actuellement en agriculture biologique.

Avec un rendement moyen de 2 tonnes par hectare, la noyeraie donne environ 35 tonnes de noix sèches par an. Cécile tient à développer les circuits courts et toute sa production est vendue en direct, soit sous forme de noix sèches, soit en produits transformés (huile, moutarde…).

Pour aller plus loin : cliquez ici

X