La Petite ferme auffervilloise

Les quatre associés de La Petite ferme auffervilloise fourmillent de projets pour faire prospérer leur ferme maraîchère, pour proposer des légumes bio de saison.

Pendant près de 20 ans, Xavier Mignon a produit des cultures céréalières à Aufferville, en Seine-et-Marne. Jusqu’à ce que sa femme, Christelle, décide d’abandonner son métier d’aide-soignante pour le rejoindre sur l’exploitation en 2020, en créant une activité de maraîchage. L’aventure de La petite auffervilloise est lancée. Deux autres associés, Stéphane Zabouri et Cédric Charpentier, les rejoignent l’année suivante, pour cultiver « des légumes de saison ayant du goût avec pour ambition de revitaliser la ferme et son territoire en proposant des produits bons pour la santé et l’environnement ».

La Petite ferme auffervilloise produit plus de 40 types de légumes bio tout au long de l’année, sur 3,20 hectares (dont 20 ares sous tunnels), en introduisant continuellement des innovations. Et les projets ne manquent pas. C’est dans ce cadre que l’exploitation a postulé à l’appel à projets Terres d’idées mis en place par Mutualia. Actuellement, la production est principalement vendue à la ferme, en vente directe. Une partie de la production est également auprès de partenaires professionnels : épiceries et restaurateurs locaux, mais également au Marché international de Rungis.

L’eau, une ressource à économiser

Il est mis en place une irrigation raisonnée sur la ferme visant à limiter les besoins en eau : irrigation au goutte-à-goutte, choix de variétés aux faibles besoins hydriques, paillage ou bâchage des plantes pour maintenir les sols humides… Afin de limiter le pompage d’eau dans la nappe phréatique, un projet est conduit visant à récupérer l’eau de pluie. Pour cela, il est prévu d’acquérir une cuve ou un bassin, qui collecterait les eaux de pluie depuis les toitures des deux hangars de la ferme.

Acteur de la révolution énergétique

Ayant le souci d’énergie propre, la Petite ferme auffervilloise veut faire partie de la révolution énergétique. Pour cela elle planifie de passer au tout électrique et de devenir une ferme à émissions neutres dans un futur très proche. L’installation de panneaux solaires, les livraisons en véhicule électrique ou le choix de matériel agricole électrique font partie des innovations prévues.

Une biodiversité préservée

Une attention particulière est apportée au respect du sol en veillant à le travailler le moins possible pour ne pas en perturber la biologie. La pratique du non labour, l’utilisation d’outils à dents et le maintien d’un sol couvert participent ainsi à la préservation de la biodiversité du sol. Concernant la biodiversité, un projet est aussi actuellement conduit avec l’IME, l’Institut médico-éducatif, de Chanteau Landon pour entourer la ferme de haies. Ainsi, plus de 1500 arbres devraient être plantés par les jeunes de l’Institut, afin de les former et de les rendre acteurs, à part entière, du territoire.

Au-delà de ces projets, des réflexions sont aussi à l’étude pour diversifier les productions et proposer des fruits. Une étude est envisagée également pour innover sur la commercialisation des produits et initier la mise en place d’un référentiel de prix pour les produits bio locaux. Les idées d’innovations germent de toute part à La Petite ferme auffervilloise…

Pour aller plus loin : cliquez ici

X