Quelle nucicultrice se cache dans mon huile de noix ?

Dans ce premier épisode, Cécile Vidal, productrice de noix à la Noyeraie des borderies nous parle de l’exploitation de ses 20 hectares de vergers en Charente. Les noix arrivent à maturité entre fin septembre et fin octobre, la récolte a ensuite lieu jusqu’au mois de novembre. Ensuite, elle transforme sur son exploitation les noix, en cerneaux, en huile et autres produits à base de noix (moutarde, chocolat, caramel).

Alessandro Adrien, chef au restaurant Coco Love à Paris sublime le produit, en nous préparant une salade de l’été assaisonnée avec de l’huile de noix. Très riche en oméga 3 et oméga 6 : avec un taux de 70%**, loin devant l’huile d’olive qui en contient seulement 10%**, elle est recommandée pour ses effets protecteurs sur les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 ou certains cancers.

En Europe, la France est le premier producteur grâce à sa production de 38 516 tonnes de noix chaque année, dans les régions Rhône-Alpes ( 51 % ), Aquitaine (25%) et Midi-Pyrénées (11%)*. La Chine domine le marché en réalisant 50% de la production mondiale, suivie par les États-Unis et la Turquie.

Il existe 2 AOP (Appellation d’Origine Protégée) en France : la noix de Grenoble et la noix du Périgord.

SOURCE : *Agreste
**Note technique ‘Huiles végétales alimentaires’, Ministère de l’économie et des Finances, 2005

X