Le lapin participe à la tradition gastronomique française

La France est le deuxième pays producteur de lapins en Europe, derrière l’Espagne et devant l’Italie, avec 670 000 lapines reproductrices en 2019 et environ 800 éleveurs professionnel.

Sur les 800 éleveurs de lapins, environ 1/3 concerne des élevages spécialisés. Près de la moitié des élevages français se situe en Pays-de-la-Loire. Les régions du Grand Ouest (Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Bretagne et Normandie) rassemblent au total 80 % des élevages.

Les lapins sont élevés 75 jours pour atteindre environ 2,5 kg à l’abattage. Ils sont nourris avec des aliments secs sous forme de granulés, principalement à base de luzerne.
Les lapines donnent naissance à une dizaine de petits par portée. La taille moyenne des élevages est d’environ 600 lapines.
Les lapins sont élevés quasi exclusivement en cages. Toutefois, d’autres techniques se développent avec par exemple l’élevage de lapins au sol, en parcs. Le bien-être des animaux d’élevage fait partie des préoccupations quotidiennes des éleveurs.

Une viande aux qualités nutritionnelles

Les Français consomment en moyenne 640 g de lapin par an. La France est autosuffisante : la production nationale (environ 50 000 tonnes équivalent carcasse) permet de satisfaire la consommation française. Le lapin est une viande peu calorique, qui se cuisine rapidement, riche en protéines, en oméga 3, en vitamines et minéraux.

Pour aller plus loin, cliquez ici

X