Le pois chiche en développement

La culture de pois chiche est de plus en plus présente en France. Sa superficie cultivée a presque doublé en 4 ans, pour atteindre 36 000 hectares en 2019 (contre 9 000 ha en 2015).

Le pois chiche nécessite peu d’eau et s’adapte parfaitement aux terres sèches et difficiles. Son cycle est court : semé en mars, il se récolte fin juillet-début août.

Le pois chiche fait partie de la famille des légumineuses. De ce fait, cette culture ne nécessite pas d’apport d’azote puisque la plante fixe l’azote de l’air dans les nodosités sur ses racines.

Le pois chiche sécrète de l’acide malique, véritable répulsif pour les insectes, limitant ainsi les applications de produits phytosanitaires.

Les pois chiches bénéficient aujourd’hui de l’engouement des consommateurs pour les légumes secs, notamment pour les régimes sans gluten ou végétariens.

Pour aller plus loin : cliquez ici

X