La gestion durable des plastiques agricoles


En agriculture, que ce soit en grandes cultures ou bien en maraîchage, l’utilisation de produits d’agrofourniture (phytosanitaires, semences, etc.) entraine souvent la multiplication de déchets plastiques, tels que les emballages vides, les ficelles ou les filets.

Pour faire face à la gestion de ces déchets, une filière spécifique au traitement et à la collecte de ces déchets a été mise en place en 2001, portée par l’engagement volontaire d’agriculteurs, de distributeurs (négoces et coopératives) ainsi que d’industriels : ADIVALOR. Cette structure inédite en Europe a permis de gérer durablement les plastiques agricoles au-delà de toute attente, en multipliant les points de collecte et en facilitant le recyclage des emballages et plastiques collectés.

En 2018, un accord a été signé au niveau national, entre ADIVALOR et le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, pour amener en 2020 à 78% le taux de collecte moyen, équivalent à 90 000 tonnes collectées (+32% par rapport à 2014) et à 74% celui du recyclage *.

Au niveau régional, de nombreux acteurs s’engagent également à optimiser au mieux la collecte et l’accompagnement des agriculteurs dans le traitement de leurs plastiques. A titre d’exemple, les Chambres d’agriculture de Bretagne, la Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de Bretagne, Négoce Ouest et Coop de France Ouest ont cosigné une « Charte régionale pour une gestion durable des plastiques agricoles » afin de poursuivre les efforts de collecte dans la région Ouest.

X