L’AgridemainTour : un tour de France des territoires

L’AgridemainTour, avec le parrainage du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, va à la rencontre des Français et des territoires, à raison d’une semaine par mois à compter de juin jusqu’à octobre 2021. Ce sera l’occasion de donner la parole aux acteurs agricoles pour qu’ils montrent et expliquent la réalité de l’agriculture. L’AgridemainTour commencera son périple, dans le grand Ouest, le 18 juin en Loire-Atlantique et en Charente-Maritime et le 19 juin en Vendée. Cette étape de l’AgridemainTour s’inscrit dans le cadre des Journées nationales de l’agriculture. 

  • Le vendredi 18 juin 2021 matin à Nantes 

La première étape de l’AgridemainTour se tiendra au Min Nantes Métropole. S’étendant sur 20 hectares, il constitue le deuxième plus important Marché d’intérêt national en France. Après la visite du MiN, un débat réunira les acteurs régionaux autour du thème « Quelle agriculture, pour quels territoires ? ».

  •  Le vendredi 18 juin 2021 après-midi à La Rochelle

Au moyen d’une caravane aux couleurs d’Agridemain, l’AgridemainTour poursuivra sa route vers le grand port maritime de La Rochelle Pallice, deuxième port céréalier français. L’occasion de découvrir l’importance de l’exportation pour l’agriculture française. Un débat réunira les différents acteurs agricoles et économiques de la région sur le thème de la souveraineté alimentaire. 

  • Le samedi 19 juin 2021 dans le sud Vendée 

C’est à Longèves que François Arnoux accueillera la 3e et dernière étape dans l’Ouest de l’AgridemainTour. 
Ouverte aux habitants de la région, de 11h à 19h, cette visite permettra de toucher la réalité du métier d’agriculteur en 2021. L’agriculture est moderne et innovante et elle veut le montrer. 

En organisant l’AgridemainTour, de juin à octobre 2021, #agridemain donnera la parole à tous ceux qui veulent raconter leur lien avec l’agriculture : les agriculteurs, bien-sûr, car ils sont les mieux placés pour expliquer les difficultés mais aussi les passions qui les animent et l’évolution de leur métier ; les entreprises (PME, coopératives, négoces…) qui fournissent les exploitations ou transforment leurs produits qui en sont issus ; les acteurs économiques du territoire qui de près ou de loin gravitent autour du secteur agricole et qui ont besoin de cette agriculture. 

A l’heure des réseaux sociaux, de la communication virtuelle, le défi est immense de favoriser les rencontres, de montrer par la preuve sur le terrain l’importance et les atouts de l’agriculture française, au service des territoires. 

X