Les sourds veulent être visibles en agriculture

Les 24 et 25 juillet, à Prendeignes, dans le Lot, s’est tenue la Fête de l’agriculture des sourds de France. L’occasion de partages mais également d’échanges autour de l’accessibilité des sourds en agriculture.

Une association créée en 2019 sous le nom de “La fête de l’agriculture des sourds”a évolué pour s’appeler désormais depuis cette année l’AASF, l’association d’agriculture des sourds de France. Elle regroupe des sourd(e)s de toute la France et a pour but de promouvoir leur accessibilité en agriculture. Cela passe notamment par la promotion des métiers agricoles auprès des jeunes sourd(e)s, par l’accompagnement des agricultrices et agriculteurs sourds, par l’interpellation des élu(e)s sur le sujet, et enfin par le développement de rencontres et de partages entre agriculteurs sourds.

Dans cet esprit, l’association organise une rencontre annuelle d’échanges à l’occasion de la Fête de l’agriculture des sourds de France. La première édition s’est tenue en 2019, en Saône-et-Loire, à Givry et avait réuni 200 personnes. La crise sanitaire n’a pas permis de rassemblement en 2020. Mais cette année, la Fête a pu avoir lieu, grâce à la mobilisation de tout le Conseil d’administration, dans le Lot, à Prendeignes, chez le vice-président de l’association, Franck Souiry, éleveur de vaches salers. « Malgré les nouvelles réglementations sanitaires obligeant les organisateurs à ne recevoir les gens que sur réservations, nous avons pu accueillir 270 personnes » se satisfait Franck Souiry. Durant deux jours, les participants ont pu assister à des démonstrations de matériels, s’informer sur des stands et partager des activités communes (randonnée, repas…).

« Il est important que les agriculteurs sourds montrent que ce n’est pas impossible de travailler en agriculture, que ce soit dans le secteur de l’élevage ou des cultures. Nous espérons vivement que le monde agricole sera sensible à notre situation et saura nous aider avec la mise en place notamment d’une formation adaptée pour les élèves sourds avec des interprètes en langue des signes » explique Franck Souiry. En attendant, le comité d’organisation de la Fête de l’agriculture des sourds de France donne d’ores et déjà rendez-vous en 2022 ,en Bretagne, pour sa prochaine édition.

Pour aller plus loin : cliquez ici

X