Politiques et organisations agricoles brisent le tabou du suicide chez les agriculteurs


On compte un suicide par jour chez les agriculteurs français selon la MSA, Mutualité sociale agricole. Il y a donc urgence à agir. Politiques et professionnels agricoles se mobilisent. Des mesures concrètes sont attendues à la rentrée.

En décembre 2020, le député du Lot-et-Garonne Olivier Damaisin, a remis ministre de l’Agriculture son rapport dressant un état des lieux et proposant « une réflexion sur l’identification et l’accompagnement des agriculteurs en difficultés et la prévention du suicide en agriculture ». En complément, les parlementaires Henri Cabanel et Françoise Férat ont présenté, en mars 2021, un rapport du groupe de travail du Sénat sur les agriculteurs en situation de détresse. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie travaille actuellement sur un plan d’action, annoncé dès la rentrée, qui vise à prendre des mesures concrètes pour prévenir ces situations.

Les organisations agricoles mobilisées

« Il y a 30% de suicides en plus dans le monde agricole par rapport aux autres métiers », rappelle Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Un pourcentage glaçant qui pousse en parallèle, les organisations agricoles à réagir, notamment pour faire davantage connaître les dispositifs existants. La FNSEA, les Jeunes agriculteurs (JA), les chambres d’agriculture et la MSA sont ainsi à l’origine du site Agri’collectif, qui identifie les acteurs sur le terrain à même de fournir un accompagnement aux agriculteurs, notamment vers une reconversion.

Les organisations agricoles et les politiques appellent en parallèle à un soutien du gouvernement, avec un renforcement de « l’aide au répit », un dispositif d’accompagnement social des agriculteurs pour leur permettre de souffler en cas de burnout. Elles préconisent également de rendre opérationnel le dispositif d’aide à la relance de l’exploitation agricole, qui permet d’apporter un suivi technico-économique et un plan de restructuration pour les agriculteurs en difficultés financières.

La MSA, engagée depuis 2011 pour prévenir les suicides

Depuis 2011, un plan national d’action contre le suicide en agriculture a été mis en place par la MSA. L’organisme a notamment développé l’assistance téléphonique « Agri ’écoute », accessible 7/7 et 24h/24 au 09 69 39 29 19, qui permet aux agriculteurs d’être mis en relation avec des professionnels de santé qui peuvent les accompagner en cas de détresse psychologique. Une hotline qui a reçu en moyenne 207 appels par mois entre janvier et juin 2020, un chiffre qui démontre l’importance d’un tel dispositif.

La problématique du suicide en agriculture a été portée aux yeux du grand public, en 2019, par Édouard Bergeon, à travers le film « Au nom de la terre », qui retrace le parcours d’un agriculteur dont les difficultés financières le mènent au pire. Très marqué par le film, Emmanuel Macron a souhaité que des mesures très concrètes pour y remédier soient prises d’ici la fin de son quinquennat.

Sophie Renaud, Miss Agricole 2021, s’engage auprès de la MSA pour sensibiliser autour de la question du suicide en milieu agricole

X