Une agriculture hors sol…


La tête dans les étoiles et les pieds sur terre. L’astronaute français Thomas Pesquet vient d’être nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Thomas Pesquet s’engage ainsi à “sensibiliser au fait qu’il est important de transformer les systèmes agroalimentaires mondiaux, de les rendre plus résilients, inclusifs, efficaces et durables pour relever les défis liés à la faim, un problème qui perdure et continue de croître, et de préserver l’environnement et la biodiversité de la planète“.

La FAO compte sur Thomas Pesquet pour promouvoir ses activités “fondées sur la science dans les domaines de la transformation des systèmes agroalimentaires, du gaspillage de nourriture, de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition, et à attirer l’attention sur le fait que les choix alimentaires réalisés au quotidien par chacun d’entre-nous ont des répercussions sur le bien-être de tous et la santé de la planète“.

Déjà lors de sa première mission dans l’espace en 2016, Thomas Pesquet avait déjà conduit une expérimentation sur le développement morphologique des végétaux. Cette expérience Cérès avait pour objectif de démontrer l’influence de la gravité sur la croissance des graines de moutarde, de radis et de lentilles. L’espace, nouveau site d’observation et d’expérimentation de l’agriculture de demain ?

X