En plein semis de maïs

Guillaume Chamouleau, agriculteur en Charente, effectue actuellement son semis de précision de maïs (qui s’échelonne de fin mars à mi-mai). L’objectif est d’avancer le plus possible les dates de semis pour éviter “l’esquive” c’est-à-dire esquiver les sécheresses de l’été.
La production aujourd’hui est plus performante grâce à la sélection de plantes supportant des stress hydriques

Pour aller plus loin sur la nécessité d’irriguer le maïs :

X