Les activités camarguaises mises à mal avec la crise

Florent Lupi est manadier, c’est-à-dire éleveur de taureaux de race Camargue, le di biou. Son activité a été fortement impactée par la crise avec l’annulation de toutes les fêtes traditionnelles.

Le métier de Florent Lupi est l’héritage d’une longue tradition historique, et s’étend sur un biotope bien spécifique, sur 3 départements (Gard, Hérault et Bouche-du-Rhône). Dans cette région, le taureau est un véritable marqueur sociétal.

La conduite de l’élevage des taureaux se pratique presqu’exclusivement à cheval, sur des chevaux de race Camargue. Cet élevage, très extensif, est intimement lié aux activités culturelles et touristiques : course camarguaise, voto (fête votive)… Or durant la pandémie, toutes ces activités sont à l’arrêt, impactant donc directement les élevages.

X